Pleine Lune du 19 novembre 2021 ~ Garder l'essence-ciel

Et si c’était une nouvelle manière d’appréhender les choses ? Ou plutôt de ne plus les appréhender, justement, mais de vivre plus librement, plus simplement et plus pleinement… Comme on n’en a pas l’habitude, comme on ne l’a pas appris, comme on ne l’a pas transmis. Beaucoup de choses semblent s’effondrer autour de nous, se déliter, se décomposer, se disloquer, se dissoudre. Ceci n’est que l’illusion de notre petit ego bien tranquille et qui s’affole, qui a eu l’habitude de gérer nos manières de voir les choses et de vivre les choses. Ou survivre les choses, serait plus juste. Car c’est bien son but premier, nous faire survivre. Or, le temps est venu de vivre maintenant, et non plus de survivre. Le temps est venu de vibrer maintenant ,et non plus de subir. Il n’est plus temps de vivoter, de courber l’échine et plier le dos sous le poids des contraintes et des absolus, imposés par le diktat d’une société qui ne nous appartient pas. Et qui nous a fait croire qu’on lui appartenait. Il n’en est rien, nous sommes un tout, c’est certain, mais un tout bien vivant et bien vibrant. Un tout qui a besoin de se réveiller en chacun, pour vivre enfin. Alors oui, cela perturbe, cela trouble, cela alerte le petit ego qui s’agite dans son bocal, dans ses contraintes, dans ses limitations et dans son confort. Mais nous sommes bien plus que ça. Les relations peuvent être mises à rude épreuve, mais en réalité il n’en est rien, quand amour il y a, le petit ego n'y pourra pas grand-chose, malgré les histoires qu’il peut nous raconter à chacun. Nous ne l’écoutons pas, car le cœur prend sa place, car le cœur se fait entendre, dans les battements qui deviennent de plus en plus puissants et en face duquel l’ego sait déjà qu’il ne peut rien y faire. Oh, ça ne l’empêche pas de crier, de nous inventer des scénari catastrophiques, blessants et torturés, appuyant sur nos failles, venant trouver nos ombres. Peu importe, le cœur rugissant et battant prend sa place, entre dans la lumière. Tel un lion qui s'affirme dans sa force innée. La pleine lumière de la lune, vient mettre en évidence le cœur et son importance. Vient mettre en lumière ce qui est vraiment important à l’intérieur de nos cœurs et de nos vies. Une clarté après l’agitation, une accalmie après la tempête comme si le vent avait secoué et détaché les feuilles qui n’avaient plus lieu d’être. Faisant ressortir la force de ce qui reste, renforçant certaines relations, tandis que d’autres ont pris la porte. Ce n’est pas parce que certains mots ont été dit, certaines paroles venant secouer, qu’elles sont à prendre au pied de la lettre, certaines ne sont venues que souffler sur l’arbre et rallumer le coeur. Afin de comprendre ce qui est vraiment important dans la vie de chacun. Ce qui a besoin de sortir ce qui a besoin de rester. Ce qui a besoin d’être abandonné et ce qui a besoin d’être nourri plus fort. Ce qui est artificiel, ce qui est essentiel. Après la tempête, quand le vent a cessé, quand les mots se sont tus, que reste-t-il ? Une manière de nous secouer, nous agiter, de nous faire prendre nos positions peut être bien différentes de celles que l’on avait prises jusque-là, pour mieux être à sa place. Car, nous y arrivons de plus en plus, nous y sommes poussés avec une force insoutenable et irrésistible: être à notre place. D'âme. Aurélie ~Le coeur en dehors


370 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout